ARCTURUS : The Sham Mirrors

arcturus sham

J’avoue que je ne m’attendais pas à un tel revirement de la part des géniteurs du révolutionnaire « La Masquerade Infernale ». Car à la première écoute, cet album semble beaucoup plus metal que son prédécesseur, se payant même le luxe de renouer avec le black metal sur « Radical Cut » avec Ihsahn au chant ! Mais on se rend vite compte que le côté expérimental du groupe le plus novateur du metal est loin d’avoir disparu. Trip hop, électronica (« Disguised Masters » et son influence…), rock progressif, metal au sens large, ambiant, musique de film (influence d’Ulver, groupe parallèle), « The Sham Mirrors » brasse large et, encore une fois, ne fait aucun compromis à la facilité ! Moins théâtral et plus structuré que par le passé, Arcturus a bifurqué et trouvé un autre chemin tout aussi tortueux… Jusqu’où celui-ci le mènera-t-il ? On peut en tout cas espérer que le voyage soit long !

Paroles de l’album

 

Site officiel

 

 

Related Posts

  • 70
    On savait déjà Ihsahn très productif. On connaissait également sa curiosité musicale, sa soif de découvrir et d'expérimenter. Aujourd'hui donc, une petite année après Eremita, il revient avec "Das Seelenbrechen", où il pousse le côté prog un peu plus loin. Si on reconnaît le genre des albums précédents sur "Hiber",…
    Tags: de, on, un, à, ihsahn, plus, metal, progressif, rock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *