ARCHSPIRE : Relentless mutation

Dans la famille monstre de virtuosité et de vélocité, je demande Archspire. Avec son « flow » digne d’un Busta Rhymes, Oli Peters semble mener la danse, et c’est vrai que son organe est impressionnant d’élasticité et d’adaptabilité, mais c’est l’arbre qui cache la forêt. Parce que derrière, ça carbure et ça mouline comme un Necrophagist des grands jours. Basse, batterie et bien sûr surtout guitare sont absolument magistrales, alignant en trente petites minutes plus de plans qu’un autre groupe en 10 ans de carrière. « Relentless  mutation » est terrassant de bout en bout, mais je le trouve plus accessible et accrocheur que « The lucid collective » même s’il en suit les grandes lignes. On peut en tout cas remarquer que l’ensemble sonne plus clair, et c’est particulièrement vrai pour le chant. Un titre comme « Remote tumour seeker » pourrait même être qualifié de hit tant il se montre mélodique. Et la basse, trop discrète à mon goût (mais c’est toujours le cas) est un délice. Alors oui, « Relentless mutation » est une tuerie, et le meilleur disque du groupe à ce jour. On peut certes lui reprocher de trop en faire, ou d’utiliser des recettes trop éprouvées, mais franchement, si c’est pour aboutir à un tel monument, je signe des deux mains !

Site officiel

Paroles de l’album

Archspire : Involuntary doppelgänger (lyrics video)

Related Posts

  • 10000
    Aaaaargh! Voilà le mot qui vient à l'esprit, même en n'écoutant qu'un seul titre de la formation allemande. Sont chauds ces gars-là, ils doivent au moins carburer au kérosène pour composer et jouer un brutal death aussi monstrueusement technique! Tiens, c'est bien simple, ils sont tellement chauds qu'ils auraient du…
  • 10000
    Le death technique, pour Hannes Grossmann, c'est plus qu'une passion, c'est un sacerdoce. La preuve ? Le parcours du bonhomme ! Ah, mais j'en vois parmi vous certains qui étaient persuadés que derrière ce nom assez peu sexy se cachait un commercial de la fête de la bière de Munich, venu nous…
  • 10000
    Nombreux sont les groupes à se réclamer du style death technique, rares sont ceux qui parviennent à tirer leur épingle du jeu et se hisser parmi les meilleures formations de la scène. Mais si je vous présente aujourd'hui « Paroxysm », le premier essai des québecois de Deviant Process, c'est qu'il pourrait…
  • 10000
    Je savais bien que je ne devais pas m'attendre à un simple groupe death metal de plus en mettant le premier album d'Hectic Patterns dans ma platine, au vu de la boîte qui me l'avait envoyé. Oh, bourrin, ce disque l'est, indubitablement. Mais bête et méchant, certainement pas. Quand un…
  • 10000
    Mazette ! Ça joue ici, on est pas chez Offspring ! Que les fans d’Offspring ne s’offusquent pas, c’est juste que le niveau technique est ici assez monstrueux. Vous me direz, oui, mais allez donc faire du punk ultra-technique ! Ok, ok, la comparaison était mal choisie. Un – zéro, balle au centre.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *