AFGHAN WHIGS : In spades

Greg Dulli ne déçoit jamais vraiment. Alors après un retour déjà assez convainquant il y a trois ans avec un « Do to the beast », lorsqu’on nous annonce que les Afghan Whigs nous reviennent avec un disque plus proche du rock fiévreux des nineties, on ne peut que saliver. Parce que, je vais le répéter si je ne l’ai déjà pas assez fait, « Black love » est l’un des meilleurs disques de rock indé jamais entendus. Bon, avancer qu’« In spades » est digne de ce monstre d’efficacité est peut-être exagéré. Mais pour être tout à fait honnête, il le suit à quelques mètres, et c’est déjà très excitant. Tout aussi rock, mais moins rugueux, tout aussi soul mais moins crooner, il montre un visage un peu plus apaisé, mais une vraie envie d’en découdre. « Birdland » est une entrée en matière énigmatique. Mais dès « Arabian heights », les choses sérieuses commencent. On peut regretter le côté un peu trop policé des riffs, qui auraient gagné à se montrer plus tranchants, mais la noirceur suave de Greg Dulli réussit à nous emporter sans mal au long de ces 10 titres un peu trop courts mais très inspirés. Tragique, belle et sauvage, la musique des Afghan Whigs reste l’un des secrets les mieux gardés de l’indie. Allez-y, faites les salauds, divulguez-le !

Site officiel

Paroles de l’album

The Afghan Whigs : Demon in profile

Related Posts

  • 10000
    Raaaaah ! J'attendais avec fébrilité un très hypothétique deuxième album des Gutter Twins, excitante collaboration de Greg Dulli et Mark Lanegan, où le premier retrouvait une hargne et une noirceur plus propre aux Afghan Whigs qu'aux Twilight Singers, malgré les qualités de ce projet. Mais du retour des perruques afghanes,…
  • 10000
    On a beau avoir un nom de groupe à la con, on peut quand même faire de la bonne musique. Je ne sais pas ce qui a poussé Greg Dulli a choisir « Les Perruques Afghanes » comme nom en 1986, mais pu importe. Car avec ce cinquième album, s'il en était…
  • 10000
    Curieux de débuter un disque avec un titre aussi inhabituel que « I follow stars not dreams II » ; sorte de ballade mi rock mi macabre accompagnée d'un violoncelle, on la croirait sortie d'un disque des Afghan Whigs. « Prophets » enchaîne avec un côté beaucoup plus rock qui m'évoque un Danzig plus énergique…
  • 10000
    C'est le problème quand on court un nombre incalculable de lièvres à la fois ; l'un d'eux finit immanquablement par vous échapper. Il faut dire aussi que Greg Dulli est plutôt prolifique, et pas super médiatisé. Ok, je me cherche des excuses. C'est que là, j'en ai vraiment besoin, parce…
  • 10000
    Je vous vois venir : « Qu'est-ce que c'est encore que ce groupe sorti de nulle part qu'il est allé nous chercher ? ». Et bien non. Car The Gutter Twins, c'est l'alliance de Greg Dulli, ci-devant frontman de feu Afghan Whigs et des Twilight Singers, et de Mark Lanegan,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *