Adopte un disque, c’est quoi ?

Un homme et une femme. Un homme et un homme. Une femme et une femme. Un homme et lui-même… L’amour et le sexe, ça va, ça vient… Ce qui reste ? La musique !

On vous propose ici de vraies rencontres, d’un soir ou pour la vie, avec des disques, des chansons, des artistes. Cherchez, trouvez, écoutez, partagez, adoptez !

Adopte un disque, c’est qui ?

Une équipe sur la brèche, sur le qui-vive, sur le fauteuil, le casque vissé aux oreilles, prête à écouter tout ce qui passe à sa portée, tout ça pour partager, faire découvrir, rendre compte. Bon, une équipe réduite à un gars, en fait. Je suis petit, gros, moche, je bave un peu et je sens mauvais des pieds, alors pas la peine de vouloir me frapper parce que j’ai cassé votre disque, ou juste me draguer.

Adopte un disque, c’est où ?

Bah, c’est là, quoi. Ah, et puis aussi un peu sur facebook et twitter.

Adopte un disque, ça marche comment ?

Financé par un conglomérat de génies du mal, le site a été développé principalement par télékinésie, un poil par tâtonnement et aussi un peu par un emploi-jeune, Arthur Morgan, auteur et expert steampunk à ses heures perdues (et non, c’est pas moi, arrêtez de m’appeler Arthur).

Adopte un disque, c’est d’où qu’on y clique eud’dins ?

Hum, je crains que ce langage décomplexé ne trahisse mon origine géographique. Soit. Bref, pour effectuer une recherche, il faut passer par le module du haut.

On peut y effectuer une recherche par genre musical (« je suis »), par note attribuée au disque (« je cherche »), par type de voix (« avec ») et enfin par sa date de sortie (« son profil »). Dans un monde idéal, j’aimerais qu’on puisse combiner ces critères, mais je n’ai pas de connaissances assez poussées pour le permettre. Toute suggestion est la bienvenue !

Bien sûr, pour celles et ceux qui savent plus précisément ce qu’ils cherchent, il y a aussi une partie « recherche libre » (en bas à droite ou en haut à droite en cliquant sur la petite loupe)

Adopte un disque, on peut lui parler ?

Si vous avez une remarque à formuler sur une chronique, une boîte commentaires est disponible sur chaque article.

Pour toute autre question ou remarque, vous pouvez me contacter par mail .

Labels, groupes, agences de promo : malgré toute ma bonne volonté (b’en si, puisque je vous le dit !), je ne suis pas en mesure d’écouter tous les liens que vous m’envoyez, et je n’ai malheureusement pas le temps de répondre aux 50 mails que je reçois par jour. Par contre, si vous faites l’effort de m’envoyer une version physique, vous pouvez être sûrs qu’elle atterrira dans un lecteur ! Oui, je sais, la vie est injuste !

Sinon, vous pouvez tranquillement continuer à parler à l’écran, je ne vous juge pas.

Adopte un disque, on peut l’aider ?

Je ne recherche pas de collaborateurs-rédacteurs, préférant rester assis seul dans mon coin à manger mes crottes de nez en bougonnant.

Mais si vous voulez vraiment aider, deux solutions s’offrent à vous (pour une fois que quelque chose s’offre à vous…) :

1/ faites connaître le site, c’est motivant de voir que des gens y font un tour.

2/ si vous êtes expert en wordpress, n’hésitez pas à lâcher des conseils d’amélioration « pour les nuls » !

 

4 Comments

on “Adopte un disque, c’est quoi ?
4 Comments on “Adopte un disque, c’est quoi ?
  1. bravo ! j’ame beaucoup votre description ! ça change des bio classiques ! Au moins là j’ai presque ris (car j’ai chointé des lèvres). je vous bookmarque car j’ai envi de revenir ! Je vous pose une devinette qui reste sans réponse : si j’aime K’s Choice, qu’elle autre artise me conseillerez-vous ? j’arrive pas à trouver quelque chose de similaire. Mike. ps : et longues vies aux disques !

    • Bonjour,

      Je n’ai pas vraiment de similarité à vous proposer, mais vous pouvez essayer Orenda Fink, Honeyblood et Howling Bells chroniqués ici ! Et Puressence, même si c’est un garçon qui chante !
      Bonne soirée et bonne musique !

  2. mais quelle découverte ce site !
    j’adore ce concept, la variété des disques présentés est juste une invitation a découvrir tout ce qui nous passe sous la main, même ce que l’on imaginait pas avoir envie d’écouter même lorsque l’on est éclectique.
    Merci pour cette petite caverne d’ali baba !

    • Merci ! Effectivement je ne m’impose pas de limites ; on est bien assez uniformisé comme ça, pas besoin de s’enfermer dans un genre musical ! Si vous aimez, vous pouvez partager le site, les visites, ça motive !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *