CHARLY BLISS : Guppy

De Brooklyn, New York, ne naissent pas seulement de bon gros combos de hardcore. La preuve avec ce quatuor mixte qui sort son premier...

DISBELIEF : The symbol of death

Depuis huit ans qu’il ne s’était pas exprimé au travers de son groupe Disbelief (du moins avec de vraies compos), on aurait pu croire...

DREISSK : To nowhere

Dreissk, c’est l’un des projets de Kevin Patzelt, musicien et compositeur américain, dont « To nowhere » est le troisième album sous ce nom. Et comme...

SPLASHH : Waiting for a lifetime

Je n’ai pas eu le privilège de poser une oreille sur « Comfort », l’album précédent des anglais, mais j’en ai entendu du bien. Alors quand...

LAST LEAF DOWN : Bright wide colder

Troisième album pour ce groupe suisse qui a débuté par un dark / goth metal à la Katatonia / Anathema et propose ici… Ben,...

BLACK MEPRYH : Je me relève

Il est très rare qu’un artiste de rap me contacte pour une chronique, même si j’écoute et j’apprécie ce genre depuis mon enfance. Pourquoi ?...

1476 : Our season draws near

Jusqu’ici qualifié de dark metal, et présentant un visage assez apaisé, le duo 1476 a choisi de casser le moule. Il est sur ce...

KAREN ELSON : Double roses

En 2010, lorsque « The ghost who walks », superbe premier album de la jeune femme voit le jour, beaucoup y voient seulement l’exploitation d’une voix...

DARKEST HOUR : Godless prophets & the migrant flora

Ce nom me dit quelque chose, mais je n’arrive pas à remettre une époque ou un titre dessus. Bah, tant pis, je lance l’écouter...

LYDIA AINSWORTH : Darling of the afterglow

Nous sommes à l’ère de l’image. Les images conditionnent ce qu’on mange, ce qu’on aime, ce qu’on veut, dirigent nos vies. Le premier album...